Your browser doesn't support javascript.
loading
Show: 20 | 50 | 100
Results 1 - 20 de 177
Filter
1.
Appl. cancer res ; 40: 1-3, Oct. 19, 2020. tab, graf
Article in English | LILACS, Inca | ID: biblio-1281353

ABSTRACT

Background: Cervical cancer is a prominently diagnosed form of cancer in several resource-constrained settings particularly within the sub-Saharan African region. Globally, Africa region has the highest incidence and mortality rates of cervical cancer. The high prevalence has been attributed to several factors including lack of awareness of the disease. The aim of this paper is to explore the prevalence and factors associated with awareness of cervical cancer among women of reproductive age in Republic of Benin and Zimbabwe, sub-Saharan Africa. Methods: We used population-based cross-sectional data from Benin Demographic and Health Survey (BDHS) and Zimbabwe Demographic and Health Survey (ZDHS) respectively. BDHS 2017­18 and ZDHS - 2015 are the 5th and 6th rounds of the surveys respectively. About 15,928 and 9955 women aged 15­49 years were included in this study respectively. The awareness of cervical cancer among women of reproductive age in Benin and Zimbabwe was measured dichotomously; yes (if a woman heard of cervical cancer) vs. no (if a woman has not heard of cervical cancer). All significant variables from the bivariate analysis were included in the multivariable logistic regression model to calculate the adjusted odds ratios (AOR) with corresponding 95% confidence interval. Results: While majority (79.2%) of women from Zimbabwe have heard about cervical cancer, only about one-tenth (10.2%) of their Beninese counterparts have heard about the disease. Advanced maternal age, having formal education, use of internet, having professional/technical/managerial occupation significantly increased the odds of awareness of cervical cancer after adjusting for other confounders. However, in Benin, women who resided in the rural area and those of Islamic belief had 20% (AOR = 0.80; 95%CI: 0.64, 0.99) and 35% (AOR = 0.65; 95%CI: 0.50, 0.86) reduction in the odds of awareness of cervical cancer respectively, when compared with women from urban residence and Christianity. Results from the predictive marginal effects showed that, assuming the distribution of all factors remained the same among women, but every woman is an urban dweller, we would expect 11.0 and 81.0% level of awareness of cervical cancer; If everywoman had higher education, we would expect 20.0 and 90% level of awareness of cervical cancer and if instead the distribution of other maternal factors were as observed and other covariates remained the same among women, but all women were in the richest household wealth quintile, we would expect about 11.0 and 83.0% level of awareness of cervical cancer, among women of reproductive age from Benin and Zimbabwe respectively. Conclusion: The study has revealed that socio-demographical factors including geographical location and selected economic factors explained the inequality in distribution of women's awareness on cervical cancer in both countries. Designing an effective population-based health education and promotion intervention programs on cervical cancer will be a great way forward to improving women's awareness level on cervical cancer.


Subject(s)
Humans , Female , Adolescent , Adult , Middle Aged , Young Adult , Uterine Cervical Neoplasms , Health Knowledge, Attitudes, Practice , Benin , Health Education , Prevalence , Cross-Sectional Studies , Africa South of the Sahara
2.
Hematol., Transfus. Cell Ther. (Impr.) ; 42(2): 145-149, Apr.-June 2020. tab
Article in English | LILACS | ID: biblio-1134015

ABSTRACT

ABSTRACT Background: Sickle cell disease is the most common monogenic disorder in humans and is a major public health concern in sub-Saharan Africa. In Benin, the prevalence of sickle cell disease is estimated to be 4.8%. Our study aimed to describe the prevalence of hemoglobin abnormalities in an apparently healthy Benin population. Methods: One thousand four hundred and eighty-three men and women, apparently in good health after medical screening, were tested for hemoglobin abnormalities by hemoglobin electrophoresis and the Emmel test. Subjects who were found to have homozygous or double heterozygous hemoglobin abnormalities, were re-sampled and a confirmation hemogram and hemoglobin electrophoresis test by capillary electrophoresis was performed. Results: Our study population was predominantly male (97.7%) with an average age of 21.3 years. 1390 subjects reported that they did not know their hemoglobin electrophoresis status. Hemoglobin electrophoresis profiles found were as follows: 1077 (72.6%) AA (normal), 238 (16.1%) AS, 161 (10.9%) AC, 3 (0.2%) SC, 4 (0.2%) CC and 0 (0%) SS. The 406 subjects with abnormal hemoglobin had balanced somatic growth, with general physical examination results showing no abnormalities. In the seven subjects with major sickle cell syndrome or hemoglobinosis (SC and CC), their values of various hemogram parameters were normal apart from the discreet presence of microcytic anemia. Conclusion: Our study highlights the need for increased routine testing of hemoglobin abnormalities and newborn screening for sickle cell disease in order to enhance early disease detection, prevention and comprehensive care.


Subject(s)
Humans , Male , Female , Adolescent , Adult , Benin , Blood Protein Electrophoresis , Neonatal Screening , Anemia, Sickle Cell
3.
Afr. j. disabil. (Online) ; 9: 1-14, 2020. ilus
Article in English | AIM | ID: biblio-1256866

ABSTRACT

Background: In Africa, primary hip osteoarthritis seems to be less frequent than in Europe. Sickle cell disease is responsible for aseptic osteonecrosis of the femoral head associated with secondary hip osteoarthritis. Very little evidence is available on the influence of aetiology (primary and secondary) and radiographic status on pain and disability in a Beninese population with hip osteoarthritis. Objectives: The aim of this study was to compare the impacts of aetiology and radiographic status on pain, disability and quality of life in a Beninese population with hip osteoarthritis. Method: This was a descriptive cross-sectional study, including participants recruited in the Clinic of Physical Medicine and Rehabilitation at the National Teaching Hospital in Cotonou. Assessment was based on the International Classification of Functioning, Disability and Health model. The main outcomes were severity of osteoarthritis, pain, range of motion, muscle strength, gait speed and quality of life. Statistical comparisons between the aetiologies were performed using a t-test or rank sum test. One-way analysis of variance was used to test the effect of radiographic status. Results: Forty-nine participants (26 women and 23 men; mean age [standard deviation] 40.5 [17.9] years) were recruited. According to the aetiology (59.2% and 40.8% of primary and secondary osteoarthritis, respectively), there were no significant differences for any of the outcomes. Grades I, II, III and IV osteoarthritis were observed in 22.4%, 14.3%, 26.5% and 36.7% of the participants, respectively. Participants with grade IV osteoarthritis were more affected than those with grades I, II and III based on the Kellgren and Lawrence classification. Conclusion: Aetiology did not influence pain, gait speed or quality of life. Participants with grade IV osteoarthritis had more pain, were more limited in walking and had a more impaired quality of life


Subject(s)
Africa , Benin , Bread , Osteoarthritis, Hip , Quality of Life , Walking Speed
4.
Article in French | AIM | ID: biblio-1263888

ABSTRACT

Objectif : Faire l'état des lieux des applications médicales des rayonnements ionisants dans la ville de Cotonou.Matériels et méthode : Etude prospective du 16 avril au 22 juin 2018 dans les structures sanitaires disposant de générateurs ou sources de rayonnements ionisants utilisés à des fins médicales dans la ville de Cotonou. Les paramètres étudiés étaient : les caractéristiques des structures sanitaires utilisant les rayonnements ionisants, les infrastructures techniques et ressources humaines impliquées, et la mise en oeuvre des mesures de radioprotection.Résultats : Les rayonnements ionisants étaient utilisés respectivement dans 22 services pour les rayons X, et 1 service pour les rayons gamma. Ces services ne couvraient que les 2/3 des arrondissements. Les générateurs de rayons X comprenaient les appareils de radiologie classique (52,1%), de mammographie (19,6%), de radiologie dentaire (15,2%) et de scanner (8,7%). Ces appareils étaient acquis à l'état neuf dans 52,1% et utilisés dans 63,1% dans les structures privées. Ils étaient dominés par les marques Siemens (20,8%), Schimadzu (12,5%) pour la radiologie classique. Les scanners avaient un âge compris entre 5 et 9 ans et étaient de 16 barrettes dans 50%. Quatorze radiologues et 65 manipulateurs étaient recensés. Près des 2/3 des manipulateurs avaient moins de dix années d'expérience. Aucune structure n'utilisait de dosimètre. Seulement 2 structures sanitaires disposaient de pictogramme et de règlement de zone. Un peu plus de 1500 patients étaient exposés aux rayons X par semaine et 150 dosages radio immunologiques étaient réalisés par semaine.Conclusion : L'usage des rayonnements ionisants était exclusivement à but diagnostique à Cotonou avec des mesures de radioprotection peu satisfaisantes


Subject(s)
Benin , Diagnostic Techniques, Radioisotope , Health Physics
5.
Med. Afr. noire (En ligne) ; 66(10): 493-498, 2019.
Article in French | AIM | ID: biblio-1266325

ABSTRACT

Introduction : L'infection par le virus de l'hépatite D (VHD), virus satellite du virus de l'hépatite B (VHB), entraîne une hépatite plus sévère et une progression plus rapide vers la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire (CHC). Les données sur cette infection sont rares au Bénin. Le but de cette étude était de déterminer l'influence de l'infection par le VHD sur l'évolution de l'hépatite B chez les sujets infectés par le VHB à Cotonou. Méthodes : Au total, 156 sujets âgés de plus de 15 ans porteurs d'Ag HBs et naïfs à tout traitement antiviral ont été inclus de juin à octobre 2016 dans le plus grand hôpital public (Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga) et l'une des plus grandes cliniques privées (Polyclinique Atinkanmey) à Cotonou. Les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et paracliniques étaient recueillies pour chaque patient à l'aide d'un questionnaire ; puis un échantillon de sang était prélevé pour la recherche des anticorps anti-VHD totaux et la charge virale B. Résultats : Les anticorps anti-VHD était présents chez 6 patients sur les 156 (3,8%). Pour les formes non compliquées il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les VHD+ et les VHD- (immunotolérants : p > 0,999, porteurs inactifs : p = 0,269 et hépatites B chroniques actives non compliquées : p = 0,702). Pour les formes compliquées, 50% (3/6) des sujets infectés par le VHD avaient une cirrhose contre 7,3% (10/150) des sujets non infectés par le VHD (p = 0,015). Par rapport au CHC, il était présent dans 33,3% (2/6) chez les VHD+ versus 6,7% (11/150) chez les VHD- (p = 0,159). Conclusion : Les sujets co-infectés VHB-VHD évoluaient significativement plus vers la cirrhose que les sujets mono-infectés au VHB. L'évolution vers l'hépatocarcinome semblait aussi plus fréquente chez les co-infectés, mais ceci reste à prouver par des études incluant davantage de patients


Subject(s)
Benin , Patients
6.
Med. Afr. noire (En ligne) ; 66(7): 370-378, 2019.
Article in French | AIM | ID: biblio-1266341

ABSTRACT

Introduction : Le goitre "bénin" est une hypertrophie diffuse de la thyroïde normo-fonctionnelle, non-inflammatoire et non-cancéreuse. Le but de la présente étude était d'analyser les particularités de prise en charge des goitres pluri-nodulaires relevant d'une indication chirurgicale. Matériel et méthode : Cette étude de cohorte rétrospective a été réalisée du 1er janvier 2013 au 1er janvier 2018 à l'Hôpital d'Instruction des Armées - Centre Hospitalier Universitaire de Cotonou, Bénin. Ont été inclus les patients opérés pour goitre pluri nodulaire bénin. Ont été exclus les patients atteints de pathologies thyroïdiennes non nodulaires ou de cancer thyroïdien. Les données étudiées ont été : l'âge, le sexe, la profession, le lieu de résidence, le motif de consultation, les signes cliniques, les signes échographiques, la prise en charge chirurgicale, les complications per et post-opératoires et l'histologie définitive de la pièce d'exérèse. Ces données ont été colligées à l'aide du logiciel Excel 2016. Résultats : Pendant la période d'étude 2,46% des consultations ORL ont bénéficié d'une prise en charge chirurgicale pour goitre pluri-nodulaire bénin (19 cas/an) : 71 femmes (72,45%) et 27 hommes (27,55%), moyenne d'âge de 36 ans (17 à 44 ans). D'un point de vue socio-économique : 50 patients exerçaient une profession libérale et 35 patients étaient sans emploi fixe. Les motifs de consultation étaient une masse cervicale (67 patients), des signes d'hyperthyroïdie (20 patients) ou des signes de compression de l'axe viscéral du cou (11 patients). La durée moyenne avant consultation ORL était de 7,62 ans (1 à 18 ans). L'examen clinique avait objectivé une glande thyroïde "ferme" (70 patients ; 71,4%) pluri-nodulaire (76 patients ; 77,55%) sans adénopathie cervicale palpable (100%). Deux tiers des patients avaient un goitre de grade 3 de l'OMS. Les gestes chirurgicaux étaient une thyroïdectomie subtotale (52 ; 53,1%), une thyroïdectomie totale (30 patients ; 30,6%) et une lobectomie unilatérale avec isthmectomie (16 patients ; 16,3%). L'examen anatomo-pathologique a été réalisé pour toutes les pièces de thyroïdectomie objectivant un goitre macro-folliculaire chez 51 patients (52,04%). Aucun cas de décès n'a été enregistré. Les suites opératoires ont été marquées par un taux de paralysie récurrentielle de 2,78 % en termes de nerf à risque ainsi qu'une reprise chirurgicale pour drainage d'hématome compressif (2,04%). Conclusion : Le traitement de choix du goitre pluri-nodulaire bénin est théoriquement la thyroïdectomie totale. Cependant, le recours à une l'opothérapie et la nécessité d'un long suivi post-opératoire limite ses indications chez les patients de niveau socio-économique défavorable. Les techniques chirurgicales de thyroïdectomies partielles ou subtotales gardent tout leur intérêt dans ces indications


Subject(s)
Benin , Disease Management , Hypertrophy , Patients , Thyroid Hormones
7.
Afr. pop.stud ; 33(1): 4750-4765, 2019. ilus
Article in French | AIM | ID: biblio-1258283

ABSTRACT

Contexte : Les attitudes de rejet des PVVIH constituent un frein à l'accès universel et à leurs droits essentiels. Cet article vise à apporter un éclairage sur les disparités de genre en matière de stigmatisation des PVVIH.Méthodologie : Analyse secondaire des données de l'EDSB 2011-2012. Un indicateur de niveau de stigmatisation a été créé pour faire des analyses multi-variées de régression logistique sur un échantillon de 4813 hommes et 14849 femmes.Résultats : Pour les deux sexes, avoir un niveau élevé d'instruction, être exposé fréquemment aux médias, être chrétien et appartenir au groupe ethnique Adja déterminent l'attitude bienveillante envers les PVVIH. Il en est de même pour les femmes qui sont en union conjugale, celles qui vivent en milieu rural, celles vivant dans des ménages riches ou celles n'ayant aucune activité économique.Conclusion: Développer des stratégies de protection des PVVIH en s'appuyant sur les attitudes bienveillantes observées


Subject(s)
Benin , Gender Identity
8.
Afr. pop.stud ; 33(2): 4305-4318, 2019. ilus
Article in English | AIM | ID: biblio-1258293

ABSTRACT

Context/Background: In developing countries, fertility is usually higher in rural than urban areas. This is partly due to lower access to and utilization of reproductive health services in rural areas. However, migration to cities may alter the fertility behaviour of migrants from rural areas. Data Source and Methods: The study used 2012 Benin Republic Demographic and Health Survey data and focused on married women aged 15-49 years and residing in Cotonou (n=722). Tobit regression was employed for the multivariate-level analysis. Findings: The results showed that migrants adapt gradually to the fertility patterns of non-migrants. This gradual adaptation is compounded by a relative selectivity of migrants whose fertility preferences are similar to those of non-migrants. Finally, recent migrants for employment or school reason had the lowest number of births over the past five years, which supports the disruption hypothesis. Conclusion: The migration-fertility relationship depends on the length of residence, migrant' socioeconomic characteristics and reason for migration


Subject(s)
Benin , Fertility , Urban Area
9.
Afr. pop.stud ; 33(2): 4345-4355, 2019. ilus
Article in English | AIM | ID: biblio-1258296

ABSTRACT

Context/Background: Evidence shows that addressing the unmet need for FP of vulnerable groups such as rural-to-urban migrants is another alternative to lowering fertility in developing countries. This study examines how migration affects unmet need in Cotonou. Data Source and Methods: We employed multinomial logistic regression using 2012 Benin Republic Demographic and Health Survey data concerning 827 married women aged 15-49 years and residing in Cotonou. Findings: Findings show that recent migrants were less likely to have an unmet need than non-migrants. Then, earlier migrants and non-migrants had similar odds of unmet need. After adjusting for socioeconomic variables, the risks of unmet need for spacing and limiting among recent migrants decreased and increased, respectively, by 7%. Earlier migrants became significantly less likely to have an unmet need for spacing births than non-migrants. Conclusion: The odds of unmet need are lower among migrants than non-migrants, but complementary research on migrants' fertility in Cotonou is necessary before any conclusion33


Subject(s)
Benin , Family Planning Services
10.
Ann. afr. méd. (En ligne) ; 12(2): 3229-3235, 2019. ilus
Article in French | AIM | ID: biblio-1259066

ABSTRACT

Contexte et objectifs. La tuberculose pulmonaire (TP) présente un profil varié à la radiographie thoracique. Les signes présomptifs sont à déterminer, surtout en milieux peu nantis. L'objectif de la présente étude était de décrire le profil radiographique de la TP de l'adulte immunocompétent en milieu rural. Méthodes. Etude documentaire descriptive et analytique incluant des patients adultes immunocompétents, traités pour TP et référés au centre de prise en charge de la tuberculose de la région centrale, Centre Hospitalier Régional de Sokodé durant la période du 1er janvier 2016 au 30 juin 2018. Résultats. Cent-trois dossiers ont été colligés, comprenant 38 patients (36,9%) à bacilloscopie négative et 65 autres (63,1%) à bacilloscopie positive. Le sexe féminin était prédominant (59,2% avec un sexe ratio de F/H de 1,17/1). Soixante-deux patients ont été considérés dans l'analyse, 31 à bacilloscopie positive et 31 à bacilloscopie négative. La moyenne d'âge pour les patients à bacilloscopie positive était de 37,41±16,85 ans et de 41,74±15,59 ans pour ceux à bacilloscopie négative (p=0,29). On notait 9 patients âgés de plus de 60 ans (14,5%). Les syndromes alvéolaire (88,9%) et cavitaire (76,9%) étaient plus observés chez les patients à bacilloscopie positive et jeunes, alors que les opacités réticulo-nodulaires (85,7%) prédominaient dans le groupe des patients à bacilloscopie négative. Les lésions étaient bilatérales (n=34 ; 54,8%), localisées au poumon droit (n=17 ; 27,5%). Ces lésions étaient diffuses dans 53,2%; et intéressaient le tiers supérieur du poumon dans 29% des cas. Conclusion. Chez le sujet immunocompétent, le profil radiographique de la TP bacillifère est caractérisé par des lésions alvéolaires et/ou cavitaires, tandis que celui de la TP- par les opacités réticulo-nodulaires


Subject(s)
Benin , Togo
11.
Sahel medical journal (Print) ; 22(1): 13-17, 2019. tab
Article in English | AIM | ID: biblio-1271698

ABSTRACT

Background: Strabismus is the misalignment of the visual axis. Certain comorbidities have been found to be associated with strabismus.These must be identified and treated. Objective: The aim of this study was to determine the ocular comorbidities associated with strabismus in children 15 years and below presenting to the eye clinic of University of Benin Teaching Hospital, Benin City, from January 2014 to December 2014. Patients and Methods: This is a prospective hospital­based observational study of consecutive patients seen in the eye clinic. Results: Fifty­five children presented with strabismus accounting for 2.6% of the total number of 2112 new cases. There were 30 males (54.5%) and 25 females (45.5%) giving a male­to­female ratio of 1:0.83. The age range was from 5 months to 14 years. The mean age was 4.7 years with a standard deviation of ± 3.4 years. Thirty­seven (67.3%) of the patients were under 5 years of age. Forty­seven (85.5%) patients had esotropia, six (10.9%) had exotropia, and two (3.6%) had hypertropia. Vision­impairing comorbidities included refractive error in 33 (64.7%) patients, cataract in 9 (17.6%) patients, corneal opacity in 1 (2.0%) patient, and retinopathy of prematurity in 1 (2.0%) patient. Nonvision­impairing disorders were microcornea, conjunctivitis,and nasolacrimal duct obstruction. The relationship between ocular comorbidity and types of strabismus was not statistically significant (P > 0.05). Conclusion: Detailed assessment to identify the comorbidities associated with strabismus is recommended.This could improve the management of this condition


Subject(s)
Benin , Child , Comorbidity , Refractive Errors , Strabismus
12.
Article in English | AIM | ID: biblio-1263853

ABSTRACT

Introduction : l'ictère néonatal est très fréquent dans le monde et est dominé par les ictères à bilirubine libre. Son évolution est le plus souvent favorable mais il peut être grave et engendrer des complications comme une encéphalopathie hyperbilirubinique, une anémie, voire le décès en absence ou en cas de retard à la prise en charge. L'objectif de ce travail était d'étudier les facteurs associés à l'ictère néonatal dans l'unité de néonatologie du CHUD-OP.Méthodes : il s'agissait d'une étude transversale descriptive et analytique qui avait été conduite du 01 juillet 2015 au 30 juin 2016 et avait porté sur tous les nouveau-nés ayant présenté un ictère et admis dans l'unité de néonatologie du service de pédiatrie du CHUD-OP. La saisie et l'analyse des données avaient été faites à l'aide de Epi info 2000 version 3.5.3 et Microsoft Excel 2016. Le test de Pearson avait été utilisé pour les proportions et le test de Student pour la comparaison des moyennes. La différence était statistiquement significative lorsque p est inférieur à 0,05. Résultats : la fréquence hospitalière de l'ictère néonatal était de 11,0% (170, N=1542). Les principales causes retrouvées étaient : l'infection néonatale bactérienne (29,4% ; n=50), l'incompatibilité fœto-maternelle dans les systèmes ABO et rhésus (15,9% ; n=27). La majorité de ces nouveau-nés était guérie et 22,4% (n=38) avaient présenté : une anémie sévère 21,6% (n=25), une encéphalopathie hyperbilirubinémique 18,2% (n=31) et 26 étaient décédés (15,3%). Les nouveau-nés accouchés en dehors de l'hôpital, la prématurité et l'incompatibilité fœto-maternelle dans les systèmes ABO et rhésus étaient des facteurs associés aux complications de l'ictère néonatal. Conclusion : l'organisation de la référence et l'amélioration de la qualité des soins au couple mère-enfant permettra la réduction des facteurs associées à l'évolution défavorable de l'ictère


Subject(s)
Benin , Infant, Premature , Jaundice, Neonatal , Kernicterus , Quality of Health Care , Risk Factors
13.
Article in French | AIM | ID: biblio-1263858

ABSTRACT

Introduction : l'échec thérapeutique rapporté dans diverses études est une difficulté inhérente au traitement antirétroviral au long cours. L'objectif dans cette étude était de déterminer les facteurs associés à l'échec thérapeutique chez les enfants au CNHU-HKM de Cotonou afin d'améliorer leur prise en charge. Méthodes : il s'agissait d'une étude transversale couvrant la période du 1er septembre 2014 au 31 août 2015. Les données (caractéristiques socio-démographiques, cliniques et immuno-virologiques, thérapeutique, observance) de 44 enfants en échec thérapeutique avaient été comparées à celles de 136 enfants en succès thérapeutique. La comparaison des proportions était faite avec le test du Chi 2. L'association était significative lorsque p était inférieur à 0,05. Résultats : la prévalence de l'échec thérapeutique était de 24,4%. Les enfants en échec étaient des adolescents dans 56,8 % des cas. Les facteurs significativement associés à l'échec thérapeutique après analyse multivariée étaient la mauvaise observance (p<0,0001 OR 14,19), la survenue de comorbidité comme la tuberculose (p=0,003 OR 7,97), les schémas thérapeutiques complexes (p=0,016 OR 0,17) et les substitutions de molécules plus de deux fois dans la même ligne thérapeutique (p<0,0001 OR 0,038). Conclusion : il est nécessaire d'établir des procédures de gestion des adolescents permettant une annonce du statut assez tôt et les prescriptions d'ARV doivent être simples


Subject(s)
Academic Medical Centers , Benin , Treatment Failure
14.
Journal Africain de l'Imagerie Médicale ; 11(3): 363-367, 2019. ilus
Article in French | AIM | ID: biblio-1263880

ABSTRACT

Objectifs : A travers cette étude, nous envisageons effectuer un panorama des lésions découvertes à l'IRM chez les traumatisés du genou à radiographie standard normale. Matériels et méthode : Etude descriptive transversale réalisée sur une période de 28 mois portant sur 211 patients traumatisés du genou ayant une radiographie standard normale, adressés pour une IRM du genou. Résultats : Sur les 211 dossiers, nous avons colligés 80 cas de lésions soit 38,1% avec une prédominance masculine (sex ratio 1,6). Les atteintes rencontrées par ordre de fréquence étaient : méniscales (55,9%), ligaments croisés (37%), ligaments collatéraux (18%), rétinacula (13%), appareil extenseur (8,6%), contusion osseuse (20%) ; épanchement articulaire (66,7). Ces lésions étaient dominées par des lésions du compartiment médial du genou avec en chef de file l'atteinte du ménisque médial suivi des atteintes du LCA. Les atteintes du ménisque médial sont souvent aussi associées à celles du ligament collatéral médial (LCM). Conclusion : Au terme de ce travail, nous pouvons affirmer que l'IRM a permis de déterminer un nombre non négligeable de lésions ménisco-ligamentaires et osseuses non visibles en radiographie standard montrant les limites de cette dernière


Subject(s)
Benin , Knee Injuries , Magnetic Resonance Imaging , Radiography
15.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264211

ABSTRACT

Introduction : Au Bénin, en 2008, la prévalence de l'HTA dans le département du Mono au Sud-Ouest, était l'une des plus élevée avec 35,76%. L'objectif cette étude était d'évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques des patients sur l'HTA en vue d'adapter les messages de prévention en direction des populations. Méthode : Etude transversale descriptive avec collecte prospective des données, qui s'est déroulée dans l'arrondissement d'Akodéha du 20 Juillet au 20 Août 2016. Les patients âgés d'au moins 18 ans présents dans le centre de santé, ont été enquêtés de même que ceux qui y ont consulté au cours des 6 mois précédents l'enquête. Les connaissances globales sur l'HTA, les attitudes et les pratiques des enquêtés ont été collectées lors d'un entretien dirigé. Cinq items sont retenus pour l'évaluation : origine/ causes, symptômes, complications, dépistage, durée de traitement. Résultats : Nous avons enquêté 265 patients. La moyenne d'âge était 36,67±10,44 ans et le sex-ratio de 1,03 (M/F : 135/130). Parmi les enquêtés, 46,40% déclaraient savoir lire ou écrire dans une langue quelconque et parmi eux 82,0% ,avaient le niveau primaire ou secondaire et 17,35% le niveau universitaire. Seuls 22,73% des enquêtés ontdéclaré avoir une connaissance sur l'HTA. Les sources d'information sur l'HTA étaient : l'agent de santé (50%), les mass médias (22,05%), les lectures personnelles (17,65%), les tiers (10,29%). Sur les 5 items d'évaluation du niveau de connaissance globale, 96,7% des enquêtés qui déclaraient avoir une connaissance sur l'HTA, avaient des réponses bonnes, côtées au moins à 3/5. Seuls 23,85% des enquêtés déclaraient faire une activité physique régulière. Les repas riches en gras sont préférés par 45,11% et les repas hypersodés par 23,28% des enquêtés. Parmi les enquêtés hypertendus, 44,83% ne suivaient aucun régime et 74,07% ne suivaient aucun traitement médical. Conclusion : Cette étude montre un faible niveau de connais-sance sur l'HTA chez les patients du centre de santé d'Akodéha. Les attitudes et les pratiques ne sont pas favorables pour le contrôle de l'HTA. Les activités de prévention pour un changement de comportement doivent être menées lors du contact médical afin d'améliorer le niveau de connaissance des patients


Subject(s)
Benin , Community Health Centers , Health Knowledge, Attitudes, Practice , Hypertension/diagnosis , Hypertension/epidemiology
16.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264212

ABSTRACT

But : Explorer les aspects paracliniques du cancer de la prostate à Cotonou et plus spécifiquement les aspects épidémiologiques, biologiques, radiologiques et anatomo-pathologiques. Patients et méthodes : Il s'agissait d'une étude rétrospective à visée descriptive sur une durée de huit ans, colligeant tous les cas de cancer de la prostate diagnostiqués au service d'Urologie-Andrologie du CNHU HKM de Cotonou.Résultats : 109 cas ont été colligés au total. L'incidence du cancer de la prostate sur les 8 ans était de 4,7%. Le taux moyen de PSA était de 830,2 ng/ml. Le seul type histologique retrouvé après examen histologique des pièces de biopsie était l'adénocarcinome. Dans 28% des cas le score de Gleason était 6. L'imagerie d'extension la plus réalisée était la radiographie conventionnelle (62,4%). L'atteinte à distance la plus fréquente était celle osseuse (52,9%). La classification TNM de la majorité des patients étaient T2cNxMx (25,6%) Conclusion : Le cancer de la prostate est une pathologie du sujet âgé de plus de 50 ans souvent vu tardivement dans notre milieu. Son diagnostic paraclinique onéreux sous nos cieux rend difficile la réalisation du bilan d'extension et limite les indications de chirurgie radicale


Subject(s)
Aged , Benin , Prostatic Neoplasms , Prostatic Neoplasms/diagnosis , Prostatic Neoplasms/epidemiology , Prostatic Neoplasms/pathology
17.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264213

ABSTRACT

Introduction : Les tumeurs urologiques sont très fréquentes dans la pratique courante de l'Urologie et constitue l'essentiel de l'activité de l'urologue Objectifs : Etudier les aspects épidémiologiques et évolutives des tumeurs urologiques à la Clinique Universitaire d'Urologie-Andrologie du CNHU HKM de Cotonou Patients et Méthodes : Il s'agissait d'une étude rétrospective et descriptive des aspects épidémiologiques et évolutives des tumeurs urologiques reçues au CNHU-HKM de Cotonou sur la période allant du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2017. Les paramètres étudiés étaient : l'âge, le sexe des patients, le diagnostic, la localisation et la nature suspectée de la tumeur, le délai de recours aux soins et la mortalité hospitalière. Résultats : 1047 dossiers ont été colligés. La majorité (82,14%) de nos patients ont un âge supérieur à 50 ans. Les hommes sont majoritairement atteints avec un taux de 92,36%. La sex-ratio est de 0,92 en faveur des hommes H/F. La majorité de nos patients (87,68%) avait vu leurs symptomatologies évoluer plus de 6 mois avant de recourir aux soins médicaux. Un total de 532 patients avait une tumeur bénigne et 515, une tumeur maligne. La glande prostatique est l'organe génital masculin le plus affecté. Les tumeurs prostatiques représentent 75, 54% des tumeurs uro-génitaux dont 43,83% bénignes et 31,70% malignes. Conclusion : Les tumeurs urogénitales sont des affections fréquentes dominées par les tumeurs de la prostate, de la vessie et des reins. Au Bénin, elles sont diagnostiquées tardivement


Subject(s)
Benin , Disease Progression , Kidney Neoplasms , Urinary Bladder Neoplasms , Urologic Neoplasms , Urologic Neoplasms/diagnosis , Urologic Neoplasms/epidemiology
18.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264215

ABSTRACT

Objectif : Décrire les indications et les résultats de l'échographie Doppler vasculaire en pratique de ville à Cotonou au Bénin. Matériels et Méthodes : Une étude rétrospective et descriptive a été menée sur les archives des comptes rendus d'échographie Doppler vasculaire d'octobre 2015 à juin 2018, soit une période de 33 mois dans l'unité d'échographie du Centre d'Imagerie Médicale et de Diagnostic.Tous les patients ayant fait une échographie Doppler vasculaire dans la période ont été inclus dans l'étude. Les variables étudiées étaient l'âge et le sexe, les indications cliniques, la région anatomique examinée et les lésions retrouvées à l'échographie Doppler vasculaire. Résultats : 73 patients ont été inclus. L'âge moyen des patients était de 54,30 ans ± 11,58. Les patients étaient en majorité de sexe masculin (54,79%) avec une sex-ratio M/F égale à 1,21. L'indication de l'échographie Doppler vasculaire était pertinente dans 100% des cas. Les indications les plus fréquentes étaient le pied diabétique (32,88%), la suspicion de thrombose veineuse profonde (19,18%), les grosses jambes douloureuses (12,33%) et les oedèmes des membres pelviens (9,59%). L'échographie Doppler vasculaire des membres pelviens représentaient 93,11% des examens. 54 examens (73,97%) étaient revenus pathologiques. Les pathologies vasculaires les plus rencontrées étaient l'artériopathie calcifiante des membres pelviens (27,78%), l'insuffisance veineuse (18,51%) et la thrombose veineuse profonde (16,67%). Conclusion : L'échographie Doppler vasculaire réalisée par un spécialiste est performante dans le diagnostic des pathologies vasculaires périphériques. Elle constitue une alternative pertinente et peu onéreuse l'exploration vasculaire dans les pays à ressource limitée. Dans le contexte d'émergence des maladies cardio-vascu- laires dans ces pays, elle mérite d'être vulgarisée dans les centres publiques et privées


Subject(s)
Benin , Cardiovascular Diseases/diagnosis , Cardiovascular Diseases/epidemiology , Case Reports , Echocardiography, Doppler, Color , Outcome Assessment, Health Care
19.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264217

ABSTRACT

Les tuberculoses extra-pulmonaires (TEP) représentent une proportion élevée de toutes les formes de tuberculose et leurs manifestations cliniques polymorphes rendent le diagnostic souvent difficile. L'objectif de notre étude était de décrire les caractéristiques épidémiologiques et histologiques des TEP diagnostiquées dans deux laboratoires d'anatomie pathologique de Cotonou. Nous avons mené une étude transversale descriptive portant sur 53 dossiers de patients atteints de tuberculose extra-pulmonaire dans les laboratoires d'anatomie pathologique de la Faculté des Sciences de la Santé et de la Cité Houéyiho à Cotonou sur une période de 10 ans (juin 2007 - juin 2018). L'âge moyen était de 46,5 ans avec une prédominance féminine (54,7 %). Les principales localisations étaient : la tuberculose ganglionnaire à 71,7 %, suivie par la tuberculose digestive (17 %) et de la tuberculose urogénitale (9,4%). Dans les différentes formes, le type histologique le plus fréquent était le type caséo-folliculaire. Notre travail a montré une fréquence élevée de l'atteinte ganglionnaire avec le type caséo-folliculaire comme le type histologique dominant


Subject(s)
Benin , Histology , Tuberculosis, Gastrointestinal , Tuberculosis, Lymph Node , Tuberculosis, Pulmonary/diagnosis , Tuberculosis, Pulmonary/epidemiology , Tuberculosis, Urogenital
20.
Article in French | AIM | ID: biblio-1264218

ABSTRACT

L'épidémiologie de la cirrhose est en pleine évolution dans le monde. Le but de la présente étude était de rapporter les aspects sociodémographiques cliniques, étiologiques et évolutifs chez les porteurs de cirrhose. PATIENTS ET METHODES. Cette étude rétrospective portant sur des dossiers de patients hospitalisés était menée dans le service de médecine interne du Centre National Hospitalier et Universitaire de Cotonou de 2011 à 2014. RESULTATS. Sur 305 dossiers exploitables, une cirrhose était trouvée chez 68 patients (22.2% ; sex ratio 2.09 ; âge moyen 55 ±14 ans, niveau socioéconomique défavorisé 32cas ; 47%). La cirrhose était décompensée dans 100% des cas. Le mode de présentation était la décompensation sous forme d'ascite (58cas ;85.3%) l'ictère (36 ; 52.9%) le carcinome hépatocellulaire (29 ; 42.6%) et l'hémorragie digestive (17 cas ; 25%). Les principales étiologies étaient l'hépatite virale B (26 cas ; 38.2%) ou C (10cas ;14.7%), la consommation chronique d'alcool (23 cas ;33.8%) ou les causes indéterminées (14 cas ; 20.5%). L'hépatite B et l'alcool prédominaient chez les hommes de la cinquantaine tandis que l'HVC était préférentiellement trouvée chez les femmes de plus de 60 ans (8 cas /10). Sur le plan évolutif, un décès hospitalier était noté dans 14 cas (20.6%). CONCLUSION : Les cirrhoses post virales encore fréquentes sont appelées à décroitre avec la vaccination contre l'hépatite B et le traitement curatif des hépatites B et C. Cependant la lutte contre les causes toxiques(alcool), iatrogènes (médicaments, phytothérapie) et le syndrome métabolique demeure capitale pour diminuer la prévalence de la cirrhose au Bénin


Subject(s)
Academic Medical Centers , Benin , Disease Progression , Inpatients , Liver Cirrhosis/diagnosis , Liver Cirrhosis/epidemiology
SELECTION OF CITATIONS
SEARCH DETAIL