Your browser doesn't support javascript.
loading
Show: 20 | 50 | 100
Results 1 - 20 de 84
Filter
1.
Afr. J. Clin. Exp. Microbiol ; 22(4): 448-456, 2021.
Article in English | AIM, AIM | ID: biblio-1342108

ABSTRACT

Background: Risk assessment is the means of identifying and evaluating potential errors or problems that may occur in testing process. The aim of this study was to perform risk assessment of antimicrobial susceptibility testing (AST) process in clinical microbiology laboratories of Niamey, Niger Republic. Methodology: We conducted a descriptive cross-sectional study from October 1 to December 31, 2019, to evaluate AST performance in seven clinical microbiology laboratories at Niamey, the capital city of Niger republic. The evaluation focused on the determination of the criticality index (CI) of each critical point (frequency of occurrence of anomalies, severity of the process anomaly, and detectability of the anomaly during the process) in the AST process and the performance of the AST through an observation sheet using two reference strains; Escherichia coli ATCC 25922 and Staphylococcus aureus ATCC 29213. Results: The criticality index (CI) was greater than 6 for most of the critical points related to material, medium, equipment, method and labour for the AST process in all the laboratories. A range of 18-100% errors on the inhibition zone diameters of the reference strains were observed. Major and/or minor categorization (Sensitive S, Intermediate I and Resistance R) discrepancies were found at all the laboratories for either one or both reference strains. The antibiotics most affected by the S/I/R discrepancies were trimethoprim (100%), vancomycin (100%), amoxicillin (80%) and amoxicillin + clavulanic acid (70%). Conclusion: This study showed a deficiency in the control of critical control points that impacts the performance of the AST reported by the laboratories in Niger. Corrective actions are needed to improve the performance of AST in clinical microbiology laboratories in Niger


Subject(s)
Humans , Quality Control , Microbial Sensitivity Tests , Medical Laboratory Science , Microbiology , Critical Illness , Niger
2.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1264297

ABSTRACT

L'impact dévastateur des accidents vasculaires cérébraux sur la qualité de vie des sujets a motivé à conduire cette étude. Le but est d'identifie lesdifférences entre les genres dans la perspective d'optimiser la prise en charge surtout sur facteurs se révélant péjoratives individuellement pour chaque groupe MéthodesIl s'agit d'une étude prospective analytique d'une durée de neuf (9) mois allant de juillet 2019 à mars 2020 aux urgences médicales de l'Hôpital National de Niamey. Etait éligible, tout patient consentant ayant développé un AVC avec une lésion objectivée au scanner cérébral.Résultats : L'étude avait inclus au total 100 sujets dont 59 ayant présenté un infarctus cérébral et les 41 autres un AVC hémorragique. Le sex-ratio était de 1. Au niveau de l'âge il n'y a pas eu de différence entre les genres (p=0,547). Les non-instruits ont été retrouvés plus chez les femmes (p=0,001). Des pressions artérielles systoliques (p=0,014) et diastoliques p=0,014) et diastoliques (p=0,02) au stade 3 de l'OMS ont concernées plus les hommes que les femmes. Les femmes ont été les plus intéressées par l'infarctus cérébral et inversement les hommes par l'AVC hémorragique (p=0,025). Le genre n'a pas eu de lien statistique avec le décès (p˃0,05).Conclusion : L'étude a seulement objectivé une rela-tion entre le genre, le niveau d'instruction, la pression artérielle et le type d'accident vasculaire


Subject(s)
Gender Identity , Niger , Stroke, Lacunar
3.
Afr. j. lab. med. (Print) ; 9(1): 1-5, 2020. ilus
Article in English | AIM, AIM | ID: biblio-1257343

ABSTRACT

Background: As the coronavirus disease 2019 (COVID-19) pandemic unfolds, laboratory services have been identified as key to its containment. This article outlines the laboratory organisation and management and control interventions in Niger.Intervention: The capitol city of Niger, Niamey, adopted a 'National COVID-19 Emergency Preparedness and Response Plan' to strengthen the preparedness of the country for the detection of severe acute respiratory syndrome coronavirus-2. Laboratory training and diagnostic capacity building were supported by existing active clinical and research laboratories for more rapid and practicable responses. The National Reference Laboratory for Respiratory Viruses located at the Centre de Recherche Médicale et Sanitaire was designated as the reference centre for COVID-19 testing. The national plan for COVID-19 testing is being gradually adopted in other regions of the country in response to the rapidly evolving COVID-19 emergency and to ensure a more rapid turn-around time.Lessons learnt:After the decentralisation of COVID-19 testing to other regions of the country, turn-around times were reduced from 48­72 h to 12­24 h. Reducing turn-around times allowed Niger to reduce the length of patients' stays in hospitals and isolation facilities. Shortages in testing capacity must be anticipated and addressed. In an effort to reduce risk of shortages and increase availability of reagents and consumables, Niamey diversified real-time reverse transcriptase­polymerase chain reaction kits for severe acute respiratory syndrome coronavirus-2 detection.Recommendations: Continued investment in training programmes and laboratory strategy is needed in order to strengthen Niger's laboratory capacity against the outbreak


Subject(s)
COVID-19 , Clinical Laboratory Techniques/organization & administration , Coronavirus , Niger , Severe Acute Respiratory Syndrome
4.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1264222

ABSTRACT

Introduction : Le tétanos est caractérisé par un tableau clinique fait des spasmes musculaires sévères faisant suite à des blessures. La bactérie en cause, Clostridium tétani, a été découverte en 1884 et mise en culture pour la première fois en 1889. C'est une maladie totalement évitable et d'ailleurs quasiment éliminée des pays développés grâce à la vaccination généralisée et à une rigoureuse prophylaxie post-exposition, toutes deux parfaitement codifiées. Objectif : Cette étude rétrospective avait pour but de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques et évolutifs du tétanos au CHR de Maradi au Niger. Matériel et méthodes : Les dossiers de malades hospitalisés au service des maladies contagieuses du CHR de janvier 2011 à aout 2018 ont été évalués. Résultats : Nous avions colligé 49 cas de tétanos sur un total de 2930 malades hospitalisés dans le service soit un taux de prévalence de 1,67 %; 32,65 % des patients étaient âgés de 0 à 15 ans. La porte d'entrée tégumentaire a été la plus fréquemment retrouvée (vingt huit cas). D'autres portes d'entrée ont été notées : fracture ouverte (5 cas), injection intramusculaire (1 cas), ombilicale (2 cas), brulure corporelle (2cas). 57,14% des malades étaient au stade II de la classification de Mollaret. On a enregistré 19 décès sous traitement, soit un taux de létalité de 38,78 %. Le stade clinique des patients à l'admission a été associé au décès avec une P = 0,0030.Conclusion: La sensibilisation des populations, le renforcement du programme élargi de vaccination et l'amélioration de la prise en charge des malades devraient permettre de réduire encore davantage la mortalité liée au tétanos


Subject(s)
Clostridium tetani , Disease Progression , Immunization Programs , Niger , Tetanus/diagnosis , Tetanus/epidemiology , Tetanus/etiology , Tetanus/prevention & control
5.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1264241

ABSTRACT

Introduction :L'émergence de la résistance aux antituberculeux constitue les défis actuels de la lutte contre la tuberculose. Le Niger n'est pas en reste de la tuberculose multirésistante avec 2,6% chez les nouveaux cas en 2016. Objectif :L'objectif de notre travail était d'évaluer la résistance de Mycobacterium tuberculosis à la rifampicine dans la région de Zinder. Méthodologie: Il s'agit d'une étude transversale à visée descriptive qui a duré 5 ans de septembre 2014 à septembre 2018. Au total 225 échantillons ont été collectés et traités. Le test GeneXpert MTB/RIF a été effectué sur les mêmes échantillons pour détecter simultanément la présence deMycobacterium tuberculosis et la résistance à la rifampicine. Résultats :Sur l'ensemble de la population à l'étude, la résistance à la rifampicine a été retrouvée chez 14 patients soit 6,2%. La tranche d'âge la plus touchée était celle de 20 à 40 ans avec un sexe- ratio (M/F) de 3,5. L'âge médian était de 38 ans avec des extrêmes de 26 mois et de 80 ans. La fréquence de la résistance à la rifampicine parmi les malades de la tuberculose était de 13%. La résistance primaire a été évaluée à 1% et la résistance secondaire à 12% parmi les 110 patients MTB positifs. La co-infection TB/VIH était de 5,8%. Conclusion : la résistance aux antituberculeux est une réalité au Niger. Des mesures idoiness'imposent à tous les niveaux de la lutte antituberculeuse pour éviter l'échec du traitement antituberculeux et la propagation des souches résistantes


Subject(s)
Antitubercular Agents , Mycobacterium tuberculosis , Niger , Patients , Tuberculosis
6.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1264281

ABSTRACT

Le paludisme reste un problème majeur de santé publique en Afrique subsaharienne, notamment au Niger où il sévit sur un mode endémique. Un des éléments de gravité est la survenue d'une hémoglobinurie et/ou une anémie. Nous rapportons 5 observations d'anémie par déficit en glucose-6-phosphatase (G6PD) de diagnostic tardif, car mis dans le compte du paludisme grave. Il s'agissait de cinq enfants d'âge moyen de 8,2 ans. 3 des patients étaient de sexe masculin. Tous les cinq patients étaient admis en urgence, référés pour anémie sévère dans un contexte de fièvre. Le nombre moyen d'hospitalisations antérieures était de 4. Les principaux signes à l'admission étaient la pâleur, les douleurs abdominales et des urines couleur porto. La bandelette urinaire a révélé une hémoglobinurie chez tous les patients et une bilirubinurie dans 4 cas. Une notion d'ictère a été retrouvée chez 2 patients, les 3 autres présentaient un ictère clinique. Le taux d'hémoglobine moyen était de 4,4 g/dl. Le taux des plaquettes et le taux de réticulocytes étaient normaux. La goutte épaisse était positive chez tous les patients. Le profil électrophorétique de l'hémoglobine était hétérozygote AS dans 2 cas et homozygote AA dans 3 cas. L'activité enzymatique de la G6PD, dosée à distance de la crise, était effondrée chez tous les patients. Le déficit en G6PD constituant une cause fréquente d'hémoglobinurie et/ou d'anémie chez l'enfant, le bilan étiologique, surtout devant la récurrence de ces signes, devrait en outre comporter un dosage de l'activité enzymatique de la G6PD


Subject(s)
Case Reports , Child , Glucosephosphate Dehydrogenase Deficiency , Hemoglobinuria , Malaria , Niger
7.
Niger. J. Dent. Res ; 4(1): 37-40, 2019. ilus
Article in English | AIM, AIM | ID: biblio-1266987

ABSTRACT

Objective: Multifocal epithelial hyperplasia (MEH) or Heck's disease is an uncommon oral mucosa disease caused by the Human Papilloma Virus (HPV) especially subtypes 13 or 32. It is contagious with a tendency to be transmitted to other family mem bers. There is geographic hic regional variation in the frequency of occurrence of this condition. A careful clinical examination is required to arrive at the diagnosis. Histopathological review however can help to confirm the diagnosis of MEH. Molecular biology techniques like PCR or ISH are useful in isolating the HPV subtypes involved. This report aims to highlight the clinical features of MEH for accurate clinical diagnosis by Dental and Medical Practitioners Case Report: A documentation of a case of a 6-year-old Efik, Nigerian male child with extensive multiple oral mucosa lesion of 2 years' duration. The diagnosis of this case was based on the clinical presentation. The presence of multiple painless pink to whitish oral mucosa papules and nodules on the lips, labial and buccal mucosa was seen and a diagnosis of Multifocal Epithelial Hyperplasia was made. Conclusion: We report a case of MEH, a rare benign oral mucosal lesion in a 6 -year-old male of the Efik ethnic group in the south-south zone of Nigeria who presented with a 2year history of multiple lesions in the oral mucosa. It is important for Dental and Medical practitioners to be aware of this rare condition


Subject(s)
Epithelial Cells , Focal Epithelial Hyperplasia , Niger , Nigeria
8.
Niamey; Université Abdou Moumouni - Faculté des Sciences de la Santé; 2019. 54 p.
Thesis in French | AIM, AIM | ID: biblio-1278033

ABSTRACT

La malnutrition reste à ce jour un problème majeur de santé publique, notamment dans nos pays en voie de développement. Ce travail avait eu comme objectif d'étudier les aspects épidémiologiques et cliniques de dermatoses associées à la dénutrition sévère chez les malnutris admis aux CRENI de 3 hôpitaux (HNL, CHR et HNN) de la ville de Niamey, capitale du Niger. Il s'agissait d'une étude prospective transversale effectuée du 1er février au 31 juillet 2018, avec une collecte de données s'étendant sur trois mois (février, mars et avril) de la même année. Au total, 464 enfants malnutris étaient admis et 80 étaient atteints de dermatoses, soit une fréquence relative de 17,24%. Les garçons étaient plus touchés (53,75%) avec un sexe ratio de 1,16. l'âge de nos patients variait de 2 à 48 mois avec une moyenne de 17,55. Dans 93,8% les enfants étaient affectés au cours de trois premières années de vie. La résidence de patients était urbaine dans 51,2% et 71,3% étaient des enfants des cultivateurs et des commerçants. 87,5% de ces enfants étaient nés de mères ménagères dont les non instruites représentaient 66,2%. Dans 63,7%, les parents de ces malnutris avec dermatoses avaient un bas niveau socioéconomique. L'analyse de l'accès aux soins et services de santé montrait que 68,8% des mères de nos patients avaient été suivies pendant leurs grossesses, mais seulement 38,8% avaient accouché au niveau d'une formation sanitaire. Aussi, 26,2% des patients avaient bénéficié d'une vaccination complète (selon le programme élargi de vaccination), 32,8% avaient déjà raté des doses pour un ou plusieurs antigènes. Au cours de cette étude, deux formes cliniques de malnutrition étaient identifiées. Il s'agissait du marasme et du kwashiorkor avec respectivement 67,5% et 32,5%. Aussi, plusieurs types de dermatoses associées étaient diagnostiquées dont les plus fréquentes étaient l'eczéma avec 33,8% et le muguet et/ou chéilite avec 38,8%. Les lésions dermatologiques étaient donc surtout localisées au niveau des muqueuses dans 44%, mais l'ensemble du tégument ainsi que les phanères étaient concernés Dans 62,5%, ces dermatoses étaient survenues au cours de deux premières semaines suivant le début de la malnutrition. Avec un traitement spécifique en fonction du type de dermatose et la prise en charge de la malnutrition, l'évolution était favorable pour beaucoup de nos patients. Ainsi, les lésions dermatologiques étaient guéries dans 80% des cas, améliorées dans 8,8% avec 10% de décès. 92% des enfants guéris ou améliorés étaient sortis entre la deuxième et la quatrième semaine d'hospitalisation


Subject(s)
Niger , Severe Acute Malnutrition/complications , Severe Acute Malnutrition/diagnosis , Severe Acute Malnutrition/epidemiology , Skin Manifestations
9.
Article in English | AIM, AIM | ID: biblio-1258525

ABSTRACT

Few development projects have addressed the sexual and reproductive health (SRH) needs of university students in West Africa or sought to promote student leadership to extend SRH benefits to others. This report presents results from the Evidence-to-Action Project's University Leadership for Change Initiative in Niger which had the goal to begin filling this gap. The Initiative used an innovative behavior change methodology with students at Abdou Moumouni University in Niamey, Niger and subsequently expanded it to three additional universities by applying ExpandNet scale-up approaches. 200 students trained as peer leaders reached almost 8,000 youths with SRH information and counseling, student leaders and university clinic staff distributed nearly 80,000 condoms and the project achieved national policy change through its collaboration with the Ministry of Public Health and the Ministry of Higher Education, Research and Innovations. The report concludes with key lessons about the benefits of student engagement and creativity in this effort


Subject(s)
Leadership , Niger , Reproductive Health/statistics & numerical data , Sexual Health , Students , Universities
10.
Article in English | WPRIM | ID: wpr-760604

ABSTRACT

BACKGROUND/OBJECTIVES: Accurate, early identification of acutely malnourished children has the potential to reduce related child morbidity and mortality. The current World Health Organisation (WHO) guidelines classify non-oedematous acute malnutrition among children under five using Mid-Upper Arm Circumference (MUAC) or Weight-for-Height Z-score (WHZ). However, there is ongoing debate regarding the use of current MUAC cut-offs. This study investigates the diagnostic performance of MUAC to identify children aged 6–24 months with global (GAM) or severe acute malnutrition (SAM). SUBJECTS/METHODS: Cross-sectional, secondary data from a community sample of children aged 6-24 months in Niger were used for this study. Children with complete weight, height and MUAC data and without clinical oedema were included. Using WHO guidelines for GAM (WHZ < −2, MUAC < 12.5 cm) and SAM (WHZ < −3, MUAC < 11.5 cm), the sensitivity (Se), specificity (Sp), predictive values, Youden Index and Receiver Operating Characteristic (ROC) curves were calculated for MUAC when compared with the WHZ reference criterion. RESULTS: Of 1161 children, 23.3% were diagnosed with GAM using WHZ, and 4.4% with SAM. Using current WHO cut-offs, the Se of MUAC to identify GAM was greater than for SAM (79 vs. 57%), yet the Sp was lower (84 vs. 97%). From inspection of the ROC curve and Youden Index, Se and Sp were maximised for MUAC < 12.5 cm to identify GAM (Se 79%, Sp 84%), and MUAC < 12.0 cm to identify SAM (Se 88%, Sp 81%). CONCLUSIONS: The current MUAC cut-off to identify GAM should continue to be used, but when screening for SAM, a higher cut-off could improve case identification. Community screening for SAM could use MUAC < 12.0 cm followed by appropriate treatment based on either MUAC < 11.5 cm or WHZ < −3, as in current practice. While the practicalities of implementation must be considered, the higher SAM MUAC cut-off would maximise early case-finding of high-risk acutely malnourished children.


Subject(s)
Arm , Child , Diagnosis , Global Health , Humans , Malnutrition , Mass Screening , Mortality , Niger , ROC Curve , Sensitivity and Specificity , Severe Acute Malnutrition
11.
Mycobiology ; : 12-19, 2019.
Article in English | WPRIM | ID: wpr-760531

ABSTRACT

In order to elucidate the fungal diversity and community structure in freshwater environments, numerous fungal strains were isolated from freshwater, submerged soils, twigs, dead insects, etc. Among them, the present study has focused specifically on Aspergillus, Penicillium, and Talaromyces species, which produce diverse useful metabolites in general. Twelve strains of Aspergillus isolated were identified as A. japonicus (n = 5), A. tubingensis (3), A. niger (2), and A. flavus (2), 10 strains of which belong to Aspergillus section Nigri, named black Aspergillus. Eight strains of Penicillium were identified as P. brasilianim (n = 3), P. oxalicum (2), P. crustosum (1), P. expansum (1), and P. piscarium (1). Two different strains of Talaromyces were identified as T. pinophilus and T. versatilis. Thus far, Penicillium piscarium and Talaromyces versatilis have been unrecorded in Korea, for which we provide detailed morphological and molecular characteristics.


Subject(s)
Aspergillus , Fresh Water , Insecta , Korea , Niger , Penicillium , Soil , Talaromyces
12.
Health sci. dis ; 19(1): 51-58, 2018. ilus
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1262786

ABSTRACT

Introduction. En 2017, la région de Diffa a notifié une hausse des cas de syndrome ictérique à huit cas dont 6 (75%) décès. Suite à la confirmation, une équipe multidisciplinaire a investigué cette flambée épidémique. L'objectif était de caractériser la population à risque, d'identifier la source de l'infection et de mettre en place des mesures de contrôle et de prévention. Méthodes. Nous avons conduit une étude descriptive des cas d'HVE survenus dans la région de Diffa, du 23 avril au 4 juin 2017. Une recherche active des cas a été menée dans les villages et les camps des réfugiés et des déplacés internes. Nous avons effectué des entretiens avec les malades et une revue documentaire. Une liste linéaire a été établie. Des prélèvements ont été collectés. Epi Info 7.2 pour l'analyse. Résultats. 329 cas dont 26 (7,90%) décès ont été enregistrés. Le sexe féminin représentait 63,1%. L'âge médian était de 26 ans (2 à 75 ans). La tranche d'âge ≥15 ans représentait 85,41%. Les femmes enceintes ou allaitantes représentaient 38,16% de l'effectif. Les signes cliniques étaient une fièvre, des céphalées, ictère, d'asthénies, de myalgies, d'arthralgies. Les populations se ravitaillaient en eau de boisson au niveau des abreuvoirs destinés aux animaux. La défécation se faisait à l'air libre dans les camps de réfugiés et des déplacés. Conclusion. L'investigation de l'épidémie a permis de décrire les cas et mettre en place des mesures de contrôle et de prévention. Nous recommandons de sensibiliser les populations sur l'hygiène et assainissement


Subject(s)
Hepatitis E/etiology , Hepatitis E/mortality , Hepatitis E/prevention & control , Niger
13.
Health sci. dis ; 19(2): 93-96, 2018. ilus
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1262804

ABSTRACT

Introduction. Le but de l'étude est de décrire les caractéristiques épidémiologiques et cliniques de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) au Niger. C'est la première étude nigérienne spécifiquement consacrée à cette maladie. Méthodologie. Nous avons mené une étude rétrospective couvrant la période de janvier 2000 à décembre 2011 (12 ans) dans le service d'Onco-Hématologie de l'HNN. Le diagnostic de LLC était retenu sur la base d'une hyper lymphocytose sanguine > 15 000/mmᶾ associée à une infiltration médullaire de plus de 40% de lymphocytes mâtures. Les données ont été recueillies dans les dossiers de malades. Nos variables d'étude étaient les aspects épidémiologiques, cliniques et évolutifs de la maladie. Résultats. Au cours de la période d'étude, 99 patients ont été colligés soit une fréquence d'environ huit cas par an. Le sex ratio était de 0,47 et la moyenne d'âge des patients de 53,25 ans (extrêmes: 30 à 82 ans). L'échantillon était constitué de 89 % de paysans (cultivateurs, éleveurs femmes au foyer). La durée moyenne des troubles avant la première consultation était de 24 mois. Les principaux motifs de consultation étaient: la splénomégalie (81,8%), les adénopathies (38,4%) et l'anémie (21,2%). Les principaux signes physiques étaient: les adénopathies (84,8%); la splénomégalie (80,8%); la pâleur cutanéo-muqueuse (31,3%); la fièvre (29,3%) et l'hépatomégalie (25,3%). Selon la classification anatomo-clinique de Binet, 39 patients (39,4%) étaient au stade A, 16 cas (16,2%) au stade B et 44(44,4%) au stade C. Conclusion. À Niamey, la LLC est une maladie de l'adulte jeune diagnostiquée souvent à un stade avancé du fait du retard de la première consultation


Subject(s)
Case Reports , Leukemia, Lymphoid , Leukemia, Prolymphocytic, T-Cell/diagnosis , Leukemia, Prolymphocytic, T-Cell/epidemiology , Niger
14.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1264278

ABSTRACT

Nous rapportons dans cette étude les aspects épidémiologiques, diagnostiques, évolutifs et pronostiques de l'insuffisance cardiaque du sujet âgé de plus de 15 ans en milieu hospitalier nigérien. C'est une étude prospective menée en quatre (4) mois. Elle a concerné des sujets des deux sexes âgés de plus de 15 ans, admis dans un tableau d'insuffisance cardiaque. Nous avons inclus 103 cas soit 35,15% des 293 patients: 59 hommes (57,30%), 44 femmes (42,70%) (p =1,34) âgés en moyenne de 55,05 ans (extrêmes : 17 et 96 ans), la tranche d'âge la plus touchée était celle de plus de 65 ans (n= 36, soit 34,96%). Les facteurs de risque les plus fréquents étaient l'HTA (n=59, soit 49,50%), le tabac (n=13, soit 12,62%), le diabète (n=9, soit 8,73%).L'insuffisance cardiaque était globale (n = 79, soit 76,70%), gauche (n=21, soit 20,38%), et droite exclusive (n=3, soit 2,91%). Les cardiopathies en cause étaient, ischémiques (n=37, soit 35,92%), hypertensives (n = 32, soit 31,06%), les valvulopathies (n=12, soit 11,65%), CMPP (n=8, soit 7,76%), un cœur pulmonaire chronique a été objectivé dans 4 cas (3,88%) de même qu'une péricardite dans 4 cas (3,88%), les cardiomyopathies hypertrophiques (n=3, soit 2,77%). Une endocardite dans 1 cas et une cardiothyréose chez un seul patient. Le traitement a été exclusivement médical avec les diurétiques dans 94,17%, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) dans 94,20%, les bétabloquants (BB) dans 52,42% et les dérivés nitrés dans 18,44%. La létalité a été de 5,82% (n=6). La prévention consiste à lutter contre l'ensemble des facteurs de risque notamment l'HTA dont la prévention primaire s'avère ainsi nécessaire


Subject(s)
Aged , Disease Progression , Heart Failure/diagnosis , Heart Failure/epidemiology , Niger , Prognosis
15.
Med. Afr. noire (En ligne) ; 65(07): 388-396, 2018.
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1266308

ABSTRACT

Problématique : La transmission du paludisme dans les pays du Sahel est tributaire des facteurs climatiques. Au Niger, il y a un gradient de transmission qui est décroissant du Sud au Nord. L'objectif de l'étude est de décrire les relations entre les facteurs climatiques et le paludisme afin de mettre au point des stratégies de contrôle. Patients et méthodes : Il s'agit d'une étude analytique et rétrospective, utilisant les données de 2004 à 2013 (10 ans) de la commune urbaine de Tillabéry. Les données sanitaires sur le paludisme sont issues du Système National d'Information Sanitaire (SNIS) du Niger. Les données climatologiques étaient celles de la Direction de la Météorologie Nationale (DMN). La méthode statistique utilisée est le coefficient de corrélation "r" entre les variables climatiques et morbi-mortalité palustre.Résultats : L'analyse univariée montre que le nombre de cas de paludisme le plus élevé était observé au mois de septembre et l'humidité relative minimale la plus élevée au mois d'aout. L'analyse multivariée fait ressortir une corrélation forte et positive entre l'humidité relative minimale et la mortalité (r = 0,719), puis la morbidité (r = 0,674). Par contre la température était négativement corrélée à la mortalité (r = -0,386) et à la morbidité palustre (r = -0,363).Conclusion : Il ressort de cette étude que l'humidité relative minimale et la pluviométrie ont un réel impact sur les pics de morbidité et de mortalité palustre, par opposition à la température. Le pic de morbi-mortalité intervient en septembre, un mois après les fortes pluviométries et humidités relatives minimales du mois d'aout. Ces observations serviront à la planification de la lutte anti larvaire, anti-vectorielle, de la chimio-prévention et de la prise en charge par les programmes nationaux de lutte contre le paludisme


Subject(s)
Climate , Humidity , Malaria/mortality , Malaria/prevention & control , Niger
16.
Annales des sciences de la santé ; 1(2): 114-120, 2018. tab
Article in French | AIM, AIM | ID: biblio-1259350

ABSTRACT

Introduction : La pancytopénie est définie comme étant une baisse associée des lignées érythrocytaire, granulocytaire et plaquettaire. L'origine est centrale ou périphérique. Cliniquement elle est caractérisée par une pâleur, de la fièvre et un syndrome hémorragique. C'est la première étude spécifique consacrée à ce sujet. Matériels et Méthodes: Il s'agit d'une étude portant sur 285 dossiers de patients sur 14 années. La pancytopénie était définie en présence des critères suivants : un taux d'Hb < 11 g/dl ; un taux de globules blancs (GB) < 4000/mmᶾ avec un taux de PNN < 1500 /mmᶾ ; un taux de plaquettes < 150 000/mmᶾ.Les paramètres étudiés avaient porté sur l'âge, le sexe, les signes cliniques (Pâleur, asthénie, fièvre, syndrome hémorragique), les résultats des examens paracliniques : hémogramme, myélogramme, biopsie ostéo-médullaire, goutte épaisse, sérologie VIH, hémocultures et échographie. Les critères de non inclusion étaient les cas de bicytopénie et les pancytopénie chimio-induite. Résultats : La fréquence des pancytopénies était de 20,5 cas/an; le sex-ratio: 0,8. La population était très jeune avec 70% de moins de 45 ans. Les principales manifestations cliniques étaient: la pâleur (271 cas : 95,1%), asthénie (253 cas: 88,8%), le syndrome tumoral (143 cas: 50,1%), la fièvre (133 cas: 46,7%), le syndrome hémorragique (48 cas: 17%). Les étiologies étaient dominées par les carences vitaminiques (87 cas : 30,5%), l'hypersplénisme (67 cas : 23,5%), les infections (45 cas : 15,8%), les hémopathies malignes (19 cas : 6,7%). Conclusion: Les étiologies des pancytopénies sont dominées par les carences vitaminiques et l'hypersplénisme. L'enquête étiologique doit être essentiellement axée sur ces 2 causes après avoir éliminé un syndrome infectieux et une leucémie aigüe qui sont souvent des urgences


Subject(s)
Hypersplenism , Niger , Pancytopenia/etiology , Patients
17.
Niamey; Université Abdou Moumouni - Faculté des Sciences de la Santé; 2018. 188 p.
Thesis in French | AIM, AIM | ID: biblio-1278018

ABSTRACT

Introduction : La croissance rapide de la prévalence du diabète sucré et de l'obésité dans les pays en développement et au Niger en particulier, constitue à la fois une réalité et une menace pour la santé comme dans tous les pays subissant la triple transition démographique, épidémiologique et nutritionnelle. Ces deux maladies sont une cause importante de mortalité et de multiples complications. Les enjeux médicaux et financiers font de ces deux maladies un problème majeur de santé publique. Objectif : Contribuer à l'amélioration de la prise en charge des patients vivant avec le diabète et l'obésité. Méthode : Il s'agissait d'une étude prospective transversale qui s'est déroulée en unité de diabétologie située dans le service de médecine interne de l'Hôpital National de Niamey et à la polyclinique Magori du 25 janvier 2018 au 25 juillet 2018. Résultats : L'étude avait concerné 226 patients diabétiques et obèses sur un ensemble de 1007 patients diabétiques consultés soit une fréquence de 22,55%. Le sexe féminin prédominait avec 74,80% pour un sex-ratio (H/F) de 0,33. La moyenne d'âge était de 52,06 ±12,54 ans. Au total 86,30% des patients résidaient en milieu urbain et 57,10% possédaient un niveau socioéconomique jugé moyen. 42,5% avaient une profession dont 33,20% n'avaient pas dépassés le niveau d'étude secondaire. Le diabète de type 2 avait été le plus retrouvé chez 85,80% avec une ancienneté moyenne de 7,35 ± 6,96 ans. Le dosage de l'HbA1c n'a pu être réalisé chez 32,2% de patients et parmi ces patients un déséquilibre du diabète (HBA1c ˂ 7%) a été retrouvé chez 68% de cas. La glycémie moyenne était de 9,08± 4,09 mmol/l avec des extrêmes allant de 1,68 mmol/l à 21,76 mmol/l. 81% des patients avaient une obésité selon l'indice de masse corporel avec une notion de diabète familiale chez 55,8% et une obésité familiale chez 50,9%. Le trouble de comportement alimentaire était le facteur Comorbidité diabete-obesité : Aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques déclenchant de l'obésité le plus fréquent chez nos patients soit 55,75%. L'obésité a précède la survenue de diabète chez 80,97% de nos patients. La moyenne de l'IMC était de 29,08±5,42kg/m². L'âge, l'HTA, la ménopause, la sédentarité et les dyslipidémies étaient les principaux facteurs de risque associés à la comorbidité diabète-obésité soit respectivement 52,65%, 52,65%, 44,24%, 26,54% et 18,14% de cas. Les aspects évolutifs ont été marqué par hypoglycémie dans 51,76% de cas, une neuropathie périphérique dans 57,07%, les infections uro-génitale dans 42,92% de cas, les complications métaboliques suivis des complications respiratoires et ostéo-articulaires dans respectivement 42,03%, 31,41% et 26,99%. Près de 80,10% de patients étaient sous mesures hygiéno-diététiques et 51,33% avaient une activité physique jugée régulière. Les antidiabétiques oraux étaient utilisés par 53,1% de nos patients, 42% étaient sous insuline et 46,01% faisaient souvent recours au traitement traditionnel. Une relation significative a été retrouvée entre le type de l'obésité et le sexe (p ˂ 0,0001) ; l'IMC et le sexe (p=0,035) ; le type et la durée d'évolution du diabète (p=0,012) ; le traitement aux ADO et l'âge (p=0,007) ; l'insulinothérapie et l'âge (p=0,001) ; la durée du diabète et ses complications chroniques (p=0,006) ; le type d'obésité et ses complications (p=0,027). Conclusion : L'épidémie de « diabésité » nécessite une véritable prise de conscience sur le plan politique et une prise en charge énergique d'un point de vue médical


Subject(s)
Comorbidity/trends , Diabetes Mellitus , Diagnosis , Epidemiology , Hospitals, General , Niger , Obesity , Prospective Studies
18.
Niamey; Université Abdou Moumouni - Faculté des Sciences de la Santé; 2018.
Thesis in French | AIM, AIM | ID: biblio-1278021

ABSTRACT

Introduction : La hernie inguinale est une pathologie très fréquente en chirurgie générale. Au Niger, près d'un malade sur deux opérés en chirurgie l'est pour cette pathologie. Objectif : Analyser les résultats obtenus par la réalisation de la technique de Lichtenstein et celle de Desarda. Patients et méthode : Il s'agissait d'une étude prospective et descriptive sur 28 mois du 01 septembre 2015 au 31 décembre 2017 prenant en compte tous les patients opérés selon les 2 techniques. L'évaluation des résultats c'était basée sur la recherche des facteurs tels que la douleur chronique et ou la récidive pendant les consultations externes. Résultats : la serie comportait 121 patients dont 119 hommes (98,3%) et 2 femmes (1,7%). La technique de Desarda était réalisée chez 81 patients et celle de Lichtenstein chez 40 patients. Chez les patients jeunes (17 ans à 50 ans), la technique de Desarda était la plus utilisée tandis que la technique de Lichtenstein était plus utilisée chez les personnes âgées (sup a 50 ans) et ceux venus avec une récidive (n= 17). L'anesthésie locorégionale était le plus utilisé avec 99,2%. Le type 2 de Nyhus était prédominant avec 38% suivit du type 3b (30,5%). La douleur, le sérome, l'inflammation des bourses et l'hématome avec respectivement 3,4% ; 0,8% ; 4,9% et 0,8% représentaient les complications précoces. A 1 mois post opératoire, la technique de Lichtenstein avait plus entrainé de douleur avec 2 cas contre 1 cas. Le cas de sérome était observé dans le groupe de Lichtenstein. A 3 mois post opératoire, 1 cas de douleur dans le groupe de lichtenstein. Il n'y avait pas de récidive au bout d'un an de recul pour la majorité des patients. Conclusion : Les résultats du traitement de la hernie inguinale avec la technique de Desarda sont assez similaires à ceux rapportés par la technique de Lichtenstein. Cependant il est essentiel de connaitre leurs indications qui sont aujourd'hui claires dans la littérature


Subject(s)
Hernia, Inguinal/diagnosis , Hernia, Inguinal/therapy , Niger , Prospective Studies , Surgical Procedures, Operative
19.
Niamey; Université Abdou Moumouni - Faculté des Sciences de la Santé; 2018. 132 p.
Thesis in French | AIM, AIM | ID: biblio-1278027

ABSTRACT

Introduction : les sarcomes du sein sont des tumeurs malignes rares qui se développent aux dépens du tissu mésenchymateux mammaire. Ils constituent un groupe très hétérogène de néoplasie mammaire dont le point commun reste la différenciation tissulaire conjonctive. Ils représentent environ 1% de l'ensemble de néoplasies mammaires et moins de 5% de tous les cancers des tissus mous de l'organisme. Leur diagnostic est anatomo-pathologique. Le but de notre travail était d'analyser les aspects épidémiologiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutifs de ces tumeurs et de confronter nos résultats à ceux de la littérature. Méthodologie : Il s'agit d'une étude rétrospective descriptive réalisée sur une période de dix(10) ans (du 1er Janvier 2007 au 31 Décembre 2016). L'étude a concerné tous les patients de deux sexes, quel que soit l'âge, atteints de sarcome mammaire et ayant une preuve histologique pendant la période de notre étude. Résultats : au terme de notre enquête, nous avons colligé douze(12) cas. Notre fréquence globale était de 1,25%. Il s'agissait de onze(11) femmes et d'un homme d'âge moyen de 32,58 ans avec des extrêmes de 18 et 45 ans. Les 3 /4 avaient un âge inférieur à 40 ans, 45,5% de nos patientes étaient nullipares, et une seule était ménopausée au moment du diagnostic. Deux(2) avaient pris de contraception orale. 41,7% de nos patientes avaient un ATCD personnel de pathologie tumorale mammaire bénigne : une pour tumeur phyllode, deux(2) pour adénofibrome et deux(2) pour nodule sans précision de la nature histologique. On note aussi un ATCD familial au 1er degré de mastopathie non documentée chez deux patientes (16,67%). Le délai moyen de consultation était de sept(7) mois et tous les patients avaient consulté pour nodule mammaire. La taille tumorale moyenne était de 9,07 cm, avec une localisation au niveau du sein droit dans 58,33%. La présence d'adénopathie axillaire a été notée chez 25% de nos patients avec un seul envahissement ganglionnaire à l'histologie. L'imagerie a été peu contributive, la cytologie mettait en évidence soit des lésions bénignes, soit des lésions carcinomateuses sans précision du type histologique. Le diagnostic positif n'a été définitivement posé qu'à l'étude histologique. Les tumeurs se répartissent en sarcomes phyllode dans 5 cas (41,7%), 4 cas de liposarcome (33,1%), 2 cas de fibrosarcome (16,7%), et un cas de dermatofibrosarcome (8,3%). Le bilan d'extension initial était négatif dans tous les 12 cas. Tous les patients avaient bénéficié d'une chirurgie dans leurs séquences thérapeutiques : tumorectomie dans 5 cas (41,67%) et mastectomie dans 7 cas (58,33%), dont trois avec en plus un curage axillaire homolatéral. Les limites d'exérèses étaient précisées dans seulement 3 cas et étaient envahies dans tous les cas. Une seule patiente avait reçu une radiothérapie adjuvante et 3 une chimiothérapie adjuvante dont une seule en pré et post opératoire. Quatre de nos patients ont présenté une récidive locale et dans tous les cas après une tumorectomie. Trois ont développé des métastases pulmonaires et sont décédées ; et une autre était décédée de cause inconnue. Quatre patients étaient perdus de vue après le diagnostic. Trois de nos patients sont en rémission complète avec des reculs de 5 ans, 3ans, et 1 an respectivement. Conclusion : les sarcomes mammaires sont rares, représentant environ 1% des cancers mammaires. Ils constituent un groupe à part de néoplasie mammaire, atteignant surtout les femmes jeunes en période d'activité génitale. La rareté de ces tumeurs et leur hétérogénéité histologique rendent difficile leur diagnostic ; compromettant ainsi leur prise en charge précoce d'où leur pronostic en général péjoratif


Subject(s)
Breast Neoplasms , Breast Neoplasms/diagnosis , Breast Neoplasms/epidemiology , Niger , Retrospective Studies
20.
Niamey; Université Abdou Moumouni - Faculté des Sciences de la Santé; 2018. 88 p.
Thesis in French | AIM, AIM | ID: biblio-1278037

ABSTRACT

Nonobstant, les multiples interventions de l'Etat et de ses partenaires, la malnutrition aiguë sévère sans complication, sévit de manière quasi permanente au centre de santé intégré de Dan Issa/Maradi. En effet, en fin 2017, ce centre a totalisé à lui seul plus de 48,77% des malnutris aigus sévères sans complication notifiés au district sanitaire de Madarounfa. Entre autres facteurs expliquant cette situation, l'on note certains comportements/pratiques des mères/gardiennes d'enfants malnutris. Notre étude s'est déroulée au centre de santé intégré de Dan Issa sis dans le chef-lieu de la commune rurale. Ce centre se situe à 35 km au sud de la ville de Maradi. Comme méthodologie de recherche, nous avons mené une étude descriptive transversale avec comme population de référence : les mères/gardiennes d'enfants malnutris aigus sévères sans complication âgés de 6 à 59 mois, les prestataires de services au poste de prise en charge et les leaders communautaires. Les principaux résultats auxquels nous sommes parvenu sont : seul un (1) prestataire a pu notifier les conditions de la réussite d'une communication efficace, 72,92% des femmes admises sont venues d'elles même à la prise en charge avec la certitude d'être enrôlées,78,12% des mères enquêtées ont indiqué l'inexistence de relais communautaire dans leurs localités, 66,67% des enfants admis sont sevrés avant deux (2) ans et vivent avec leurs mères, 66,67% des utilisatrices n'ont pas l'intention de fréquenter la consultation nourrisson après la décharge, 40,63% des mères/gardiennes méconnaissent les pratiques familiales essentielles et 3 enfants enrôlés sur 10 risquent de ne pas bénéficier du ''plumpy net'' en dehors du site de prise en charge, 53,13% des clientes semblent ne pas écouter activement les prestataires, Aucune femme n'a lavé les mains pendant le test d'appétit. Face à cette situation, nous formulons des recommandations : - instaurer un circuit unique au niveau du centre de santé intégré conformément aux instructions nationales ; - renforcer les assemblées villageoises sur les conséquences à long terme de la malnutrition chez les enfants ; - renforcer les capacités des prestataires du centre de récupération nutritionnelle ambulatoire pour malnutris sévères en communication (interpersonnelle et pour le changement de comportement) - et renforcer la mise en œuvre de la stratégie à base communautaire notamment en augmentant le nombre des relais communautaires dans les localités. Les principaux mots clés employés


Subject(s)
Health Communication , Niger , Severe Acute Malnutrition/complications , Severe Acute Malnutrition/diagnosis , Severe Acute Malnutrition/epidemiology
SELECTION OF CITATIONS
SEARCH DETAIL