Your browser doesn't support javascript.
Show: 20 | 50 | 100
Results 1 - 2 de 2
Filter
Add filters

Language
Document Type
Year range
1.
Annales de Dermatologie et de Vénéréologie - FMC ; 2(8):A131, 2022.
Article in English | PubMed Central | ID: covidwho-2158826

ABSTRACT

Introduction: Les effets de la pandémie COVID-19 sur la prise en charge du mélanome sont diversement appréciés selon les études;certaines montrent des formes plus agressives après le début du confinement, d'autres montrent un impact minime. Nous avons analysé l'effet de la 1re vague de la pandémie de COVID-19 sur les nouveaux cas de mélanomes diagnostiqués en France au sein du consortium RIC-Mel (Réseau pour la recherche et l'investigation clinique sur le mélanome). Matériel et méthodes: Tous les nouveaux cas de mélanomes diagnostiqués un an avant le début du 1er confinement (17/03/2019–16/03/2020) ont été comparés à ceux diagnostiqués après (11/05/2020–10/05/2021). Les critères analysés étaient l'âge au diagnostic, le sexe, l'épaisseur du mélanome (mm), la présence d'ulcération, le type de mélanome, la présence de métastase répartie en 4 stades (8e classification AJCC). Résultats: Au total, 2137 nouveaux cas de mélanomes étaient inclus sur 28 centres : 1119 avant le confinement et 1018 après. L'âge moyen (64 avant, 63 après), la répartition en tranche d'âge, le sexe-ratio (1,14 avant, 0,98 après) étaient similaires dans ces 2 périodes. En post-confinement, les mélanomes primitifs tendaient à être plus épais, étaient plus souvent ulcérés (22,3 % pré vs 25,4 % post). Les patients présentaient une maladie à un stade plus avancé après le confinement : moins de stade 0, plus de stade 2 et 3. Discussion: Notre étude montre un effet du confinement sur le stade des mélanomes au moment de leur prise en charge initiale. Comme plusieurs études l'ont montré, les stades 0 étaient moins fréquents. L'épaisseur des mélanomes invasifs n'était pas significativement augmentée contrairement aux résultats d'études de plus faibles effectifs ou monocentriques. Deux grandes études multicentriques retrouvent des résultats contradictoires : l'une européenne (4033 patients) montre un Breslow plus épais tandis que l'autre nationale (20 434 patients) ne révèle pas d'effet significatif. Contrairement à ces 2 études basées sur des registres histologiques, notre analyse est clinique, incluant l'ensemble des patients tous stades confondus. Ainsi, les stade 2 et 3 après le confinement étaient plus fréquents en accord avec la plupart des publications. En conclusion, notre étude nationale montre que la pandémie de COVID-19, à partir du 1er confinement, a eu un impact péjoratif conduisant au diagnostic de mélanome à un stade plus avancé.

2.
Hawaii Journal of Health and Social Welfare ; 80(6):124-128, 2021.
Article in English | MEDLINE | ID: covidwho-1289530

ABSTRACT

This report describes the rapid implementation of a statewide observational surveillance program to monitor the public's wearing of face masks in public spaces during community spread of Coronavirus disease 2019 (COVID-19). It describes how the Hawai'i State Department of Health partnered with University of Hawai'i faculty to develop and implement the surveillance program. The surveillance program involved organizing volunteers to conduct weekly direct observations in designated locations. A smartphone application (app) was created to record real-time observational surveillance data. From September 5, 2020, to March 13, 2021, a total of 84 577 observations were conducted across the state. Eighty-three percent of those observed were correctly wearing a face mask, 7% were wearing a face mask incorrectly, and 10% were not wearing a mask. Following the 2-week pilot phase of the project, volunteers were surveyed regarding facilitators and barriers for conducting observations and motivations for volunteering. Feedback was used to refine project procedures. With few states having implemented such a surveillance program, the information reported in this article may inform communities interested in tracking mask-wearing behaviors in the context of the COVID-19 pandemic.

SELECTION OF CITATIONS
SEARCH DETAIL