Your browser doesn't support javascript.
Attitudes vis-à-vis du vaccin COVID-19 des soignants exerçant en Guyane française
Infectious Diseases Now ; 51(5, Supplement):S65, 2021.
Article in French | ScienceDirect | ID: covidwho-1336495
ABSTRACT
Introduction La Guyane française a fait face à une première vague significative l’été 2020, quelques mois après la métropole. L’étude EpiCovid a révélé que 25 % des guyanais avaient été touchés par le COVID. Les soignants, comme ailleurs, ont fait partie des populations significativement impactées par l’épidémie. Après l’autorisation du vaccin à ARNm Comirnaty® par l’Agence européenne du médicament fin décembre, la métropole a commencé à vacciner dans les EHPAD. L’arrivée des vaccins a été retardée de 15 jours en Guyane du fait de l’attente de l’arrivée d’un congélateur à −80°C à l’hôpital de Cayenne. Dès le début de la campagne vaccinale dans les EHPAD et auprès des soignants, des réticences vis-à-vis du vaccin ont été exprimées. La vaccination était accessible à tous les soignants de plus de 50 ans ou avec comorbidités au moment de l’enquête. Dans le contexte de l’émergence du variant 20J/501Y.V3 en Amérique du Sud, une meilleure compréhension des attitudes et de l’intention vaccinale des professionnels de santé de ce territoire particulier est susceptible d’aider à l’ajustement de la campagne. Matériels et méthodes Une enquête épidémiologique transversale a été mis en place en février et mars 2021 à destination de l’ensembles des soignants de Guyane à l’aide d’un questionnaire en ligne sur le site wepi.org, diffusé par mailing larges en partenariat avec les structures de santé du territoire, les URPS et les ordres médecins et infirmiers, la lettre de l’ARS, les groupes What'sApp de professionnels, sous forme de QR code affichés et sur les fonds d’écran des ordinateurs professionnels et sur support papier dans les services du CH de Cayenne et les 17 centres délocalisés de prévention et de soins (CDPS) des communes de l’intérieur. Résultats Au total, 578 professionnels de santé ont répondu à l’enquête, dont 42 % de médecins ou sage femmes, 37 % d’infirmiers et 20 % d’autres professionnels de santé. Les médecins et les infirmiers exerçaient en libéral (30 % et 23 %), en milieu hospitalier (48 % et 51 %) et en CDPS (10 % et 18 %, respectivement). Dans l’ensemble, 91 % des soignants interrogés se déclaraient favorables aux vaccinations en général, mais 26 % défavorables à certains vaccins. Concernant la vaccination contre le COVID-19, 65 % étaient déjà vaccinés ou envisageaient probablement de se faire vacciner, 11 % étaient indécis et 24 % déclaraient ne pas vouloir se faire vacciner. L’intention vaccinale était plus élevée parmi les médecins (87 %) que parmi les infirmiers et les autres professions de santé (50 % et 46 %, p<0,001). Le refus du vaccin n’était pas différent selon le mode d’exercice, libéral ou hospitalier. L’opposition au vaccin était plus fréquente parmi les femmes (30 %), les moins de 35 ans (37 %) et parmi les professionnels de santé originaires de Guyane et des Antilles françaises (48 %). Ces facteurs restaient associés en analyse multivariée par régression logistique. À l’inverse, parmi les professionnels originaires de métropole ou de l’étranger, elle n’était pas différente en fonction de l’ancienneté d’arrivée en Guyane (qui était en médiane de 8 ans, IIQ [19–2]). Elle ne variait pas non plus en fonction du lieu d’exercice. Conclusion Les intentions vaccinales des professionnels de santé de Guyane française dans la période initiale de mise à disposition des vaccins sont assez contrastées, avec près d’un soignant sur quatre ne souhaitant pas se faire vacciner.

Full text: Available Collection: Databases of international organizations Database: ScienceDirect Topics: Vaccines / Variants Language: French Journal: Infectious Diseases Now Year: 2021 Document Type: Article

Similar

MEDLINE

...
LILACS

LIS


Full text: Available Collection: Databases of international organizations Database: ScienceDirect Topics: Vaccines / Variants Language: French Journal: Infectious Diseases Now Year: 2021 Document Type: Article